Le licenciement pour faute grave, caractérisé par la dissimulation à l’employeur du trop-perçu de rémunération

Bien lire son bulletin de paie et notifier toute erreur à son employeur, telle est la ligne de conduite prescrite par la chambre sociale de la Cour de cassation aux salariés, dans un arrêt du 11 septembre 2019[1].

En l’espèce, une salariée a demandé à son employeur la perception de son salaire par virement bancaire.

Lors de la mise en œuvre du nouveau mode de règlement, une erreur a été commise par l’employeur. Ce dernier a versé à son employée, en plus de son salaire mensuel, un salaire supplémentaire ainsi qu’un acompte sur le salaire du mois suivant. Et ce, pendant plusieurs mois, sans que l’intéressée n’en alerte son employeur.

 

Licenciement

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire